Bain de lune de Yanick Lahens traduit en anglais

©Claude Bernard Sérant | Yanick Lahens

Bain de lune, le tout dernier roman de l’Haïtienne Yanick Lahens qui a eu le prix Femina en 2014 vient d’être traduit en anglais sous le titre Moonbath. La traduction est réalisée par l’écrivain et traductrice américaine Emily Gogolak pour le compte de Deep Vellum Publishing, une maison d’édition basée à Dallas dans le Texas, aux États-Unis d’Amérique. Préfacé par le prolifique auteur américain Russel Banks, le roman sort en librairie en été prochain, plus précisément le 13 juin 2017.

Le roman Bain de lune a déjà été traduit en italien par Martina Bucci sous le titre de Bagno di luna et publié par les éditions Gremese en 2015. Deux traductions dont l’une en espagnol et l’autre en norvégien sont en cours. Publié en 2014 par Sabine Wespieser éditeur à Paris, Bain de lune mêle deux récits, dont l’un évoque les péripéties d’une jeune fille échouée sur une plage et l’autre est consacrée à la saga familiale (Mésidor et Lafleur).

Inscrit dans le registre du roman paysan moderne, Yanick Lahens circonscrit son récit à Anse-Bleu, un village imaginaire qui fait écho au pays en dehors. Elle revient sur les pratiques vaudou –véritables éléments qui unissent les paysans- et surtout les catastrophes naturelles, la pauvreté et les abus politiques qui ont entravé le développement du pays. C’est un roman sur « la belle amour humaine », le vivre-ensemble et la souffrance, la résilience et le combat contre la misère mais également des éléments fondateurs du monde car « Dans toute cette histoire, écrit l’auteure, il faudra tenir compte du vent, du sel, de l’eau, et pas seulement des hommes et des femmes » (p. 11)

Auteure de nouvelles et de romans, l’oeuvre de Yanick Lahens est publiée en Haïti et à l’étranger et disponible dans les deux librairies La Pléiade (en ville et à Pétion-Ville).

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *